Quand le C.E.S.T Badminton voit double

Article de la Nouvelle République du 13 janvier 2015

PNG - 626.9 ko
C’était du bad synchronisé la saison dernière salle Grenon

Le C.E.S.T Badminton a présenté vendredi soir son dernier défi : il organisera la finale de la Coupe d’Europe des clubs en juin 2015 et… 2016  !

Question légitime : le C.E.S.T aurait-il les yeux plus gros que le ventre ? Légitime car le C.E.S.T s’est lancé dans une sacrée aventure : organiser l’équivalent de la Ligue des champions de football, version volant et raquette, deux années consécutives ! Gonflé, super gonflé ! Et puis, né malin, on a plongé à bras raccourcis dans le passé du C.E.S.T et on y a remonté cette première certitude : le club du président Grellier a déjà une solide expérience en ce domaine avec l’organisation du gigantesque Badmin’Tours à la patinoire, puis sous le grand hall, sans oublier l’organisation de la finale des championnats de France par équipes en 2013, salle Grenon.

Les moyens de ses ambitions

Et vendredi soir, après la présentation officielle de cette finale de Coupe d’Europe, programmée du 10 au 15 juin 2015, on est reparti avec une deuxième certitude : le C.E.S.T a les moyens de ses ambitions. On a rarement vu sur la place de Tours un club aussi dynamique et un sport aussi actif, avec des idées plein la tête et une soif d’organiser inextinguible. Le tennis de table n’est pas mal non plus dans tous ces domaines… Mais le badminton présente l’avantage d’être un sport plus jeune qui a encore davantage le vent en poupe. Des chiffres nous ont été assénés lors d’une séance vidéo pleine d’imagination, noyés parmi des images de films revisitées. Ah, George Clooney et Brad Pitt vantant les mérites du C.E.S.T, du grand art badigeonné d’humour ! What else ?Il y a eu aussi cette vidéo du président de la fédération Richard Remaud, rappelant qu’il avait été étudiant deux ans à Tours et surtout, qu’il était admiratif de la capacité d’avancer et d’innover du C.E.S.T. Bel hommage !Nous, on a également été épatés par la mobilisation des joueurs et des dirigeants du bad 37, du plus vieux au plus jeune. Les 200 bénévoles devraient être trouvés aisément en juin prochain si l’on en juge par les premiers sondages effectués vendredi.

Une vingtaine de commissions ont été créées allant des juges de lignes en passant par l’animation de la salle Grenon, la mission écologique, la soirée festive du vendredi, les décorations sans oublier les indispensables mises en place des terrains, accueil des sponsors, dirigeants et joueurs. Les rois du volant et du décorum. Une petite armée (pacifique) prête à répondre présent au jour " J ".La crème européenne sera présente (250 joueurs) avec de nombreuses personnalités européennes. Si le C.E.S.T est habitué à gérer la quantité lors du Badmin’Tours, il devra être encore plus pointu sur le plan qualitatif pour cette finale qui verra le champion en titre, le club russe de Vladivostok tenter de repousser les assauts des clubs hollandais, allemand, polonais, italien, espagnol, etc.

Plus le niveau monte et plus les organisateurs se doivent d’être professionnels. Ce qui n’a pas eu l’heur d’effrayer le président Grellier et ses amis. Cette décontraction bon enfant sera sûrement mise à mal par la pression fin mai et début juin. Mais on n’a pas peur pour eux vu ce qu’on a vu et entendu vendredi : le bad (tourangeau) is very good…

repères

Entre 20 et 25 clubs participeront à cette finale du championnat d’Europe des clubs. Le tenant du titre est Vladivostok qui offre la particularité d’avoir gagné les trois dernières finales. Un club français a remporté ce titre : Issy-les-Moulineaux en 2006.> Les rencontres se disputent en sept matchs : deux simples hommes, deux simples dames, un double messieurs, un double dames et un double mixte.
Le vendredi sera réservé aux matchs de poules, le samedi sera consacré aux quarts de finale et demi-finales et le dimanche sera le théâtre de la petite finale et la grande finale.

Le C.E.S.T compte inviter 1.500 scolaires sur l’événement. Il faut savoir que le badminton a des relations très poussées avec l’USEP, l’UGSEL, le lycée Choiseul notamment. Le badminton est le sport scolaire le plus pratiqué en France (200.000 élèves).

Des chiffres : 180.639 licenciés en France, 10.000 dans la Ligue du Centre, 2.500 au comité 37 et 350 au C.E.S.T.

Sur le plan national, 40 % des pratiquants sont des femmes.

La formation est importante au badminton : 962 écoles en France et 130 jeunes au C.E.S.T, avec une collaboration efficace avec le Lycée Choiseul.

Jean-Éric Zabrodsky

menu

PRESSE


AMIS ET ANCIENS


KARATE


BASKET


BADMINTON


JUDO


OMNISPORTS


TENNIS DE TABLE


ARCHIVES


DANSE MODERN’ JAZZ


menu
menu

DERNIERE NEWS

A vos agendas

La rentrée se prépare et vous pouvez dès à (...)

Lire la suite menu
menu

PARTENAIRES


  • Region Centre
  • CG37
  • Ville de Tours
  • Tours Plus
  • Ministère des sports
  • CNDS
  • NR
  • NR.fr
  • Présence graphique
  • cms
  • Prowebserver
  • Audilab
  • Immo de France
  • Tereygol
  • Worknett
  • AG2R
  • DELAUNAY
  • Tours Repro
  • Groupe MDS
  • AXA
  • Styl Pub
  • TOSHIBA
  • Pierre Bourlois
  • ThyssenKrupp
  • Peintures Charron
  • Herve Thermique
  • Mestivier
  • MD
  • Prowebserver
  • WorkNett
  • Regis Coiffure
  • Sprot37
  • Matmut
  • Kanger
  • Les Plombiers
menu
menu

FLASH INFO

Votre préinscription aux sections sportives en ligne dès aujourd’hui
ICI

menu